Pluie colorée de Pauline Burguin

Vidéo de Pauline Burguin: Les couleurs de la pluie à voir sur son site.

impluvium 2016
impluvium 2016

Avant sa disparition, le Quartier-centre d’art, lieu d’exposition d’artistes encore vivants a lancé un projet consacré à sa longue collaboration avec l’atelier douarneniste « protégé » de sérigraphie Kan ar mor, actif depuis une trentaine d’années, bientôt transformé en blanchisserie industrielle pour des motifs de rentabilité.

Dans le cadre de ce projet j’ai pu faire une sérigraphie. Le film de Pauline BURGUIN est une POM (petite œuvre multimedia) sur le sujet.

Pinture et recouvrement

Sur la façade du Quartier, centre d’art contemporain désormais fermé selon les voeux de la Mairie, la signalétique a logiquement été voilée. Avec justesse, en noir caviardage, pour que la rature soit manifeste. En blanc, c’eût été l’amnésie.
Tiens tiens ce voile est en voie de recouvrement accéléré par des … grafs.
Avec du multicolore et des images, ce sera plus gai ? On pensera à aut’chose ?
————-
A titre de comparaison une sorte de voile de ciment brut du même type, involontaire, masquant sans doute une réparation, formait un beau nuage poétique avec un peu de pluie, à commenter par François Cheng, et est resté intouché plus d’une décennie, sur le pignon à l’Est de la médiathèque (à gauche de l’entrée), visible de face à droite sur un trajet depuis la rue de Douarnenez vers la rivière. Il est vrai qu’il était plus difficile à atteindre, logiquement situé à plusieurs mètres de hauteur. On ne le voit plus depuis la construction de médiathèque.
image de l'endroit sur le fb de Pascal Pérennec
image du graf de tapis volant sur solitudemonamour